Déjouez les pronostics en adoptant la rupture Cloud

Les urnes américaines ont rendu leur verdict. Avec un résultat a l’encontre de toutes les prévisions. Ce qui semblait impossible il y a encore peu s’est produit. En informatique, il en va de même de la percée du Cloud dans les PMEs. Les sceptiques sont encore nombreux. Et pourtant, rien n’arrêtera ce mouvement, porté par la masse des utilisateurs.

Il n’est pas rare de rencontrer des entrepreneurs pour qui le Cloud est un choix inconcevable. Par méconnaissance, par crainte sécuritaire, ou à cause d’une mauvaise expérience. Si techniquement il n’y a plus de freins réels – on peut réellement tout héberger dans le Cloud ou presque, les réticences sont plutôt psychologiques. Ou basées sur des a-priori.

Et pourtant : loin d’être un phénomène de mode, le Cloud va rapidement s’imposer dans toutes les sociétés, de toutes tailles. Le temps a déjà commencé à faire son oeuvre, alors autant ne pas laisser passer le train.

Votre PME à tout à y gagner

Comme ce blog l’a déjà expliqué, les petites sociétés ont tout à gagner à adopter le Cloud. Il leur permet d’accéder à des outils, des technologies qui étaient l’apanage des grosses sociétés. Et ceci pour une fraction du coût. Ou en tout cas, un coût en rapport avec leur activité et leurs revenus. Il n’y a plus d’effet de marche qui empêche les PME de s’approprier ces outils performants.

En y ajoutant leur flexibilité et leur agilité naturelles, les petites entreprises font même un meilleur usage du Cloud que les grandes. Elles se l’approprient plus vite, en tirent la quintessence et des bénéfices supérieurs. Et ceux qui tardent à faire le pas se retrouvent rapidement confrontés à une problème de compétitivité : leurs concurrents font tout simplement mieux, pour moins cher.

Le juste prix en bonus

Prenons un exemple : Microsoft vient de lancer une version 100% Cloud de son outil de gestion de la clientèle et des ressources d’entreprise. Il y a encore peu, ce type d’outil n’aurait fait aucun sens pour une PME, tant le coût des licences et de l’infrastructure le rendait impayable. Aujourd’hui, vous pouvez souscrire un abonnement pour quelques dizaines de francs par mois, à partir… d’un seul utilisateur !

Le Cloud ne sera bientôt plus une alternative, il sera l’informatique. Tout court.

Cet exemple démontre à quel point le marché des applications informatiques est dynamisé par le Cloud au profit des PME. La concurrence est féroce, elle pousse à revoir complètement le modèle commercial de l’informatique. Paiement à l’usage et utilisation à la demande sont désormais les règles de base. Et font les beaux jours des organisations aux moyens limités. Alors certes, il vous faudra toujours être accompagné pour domestiquer ce type de produit, mais votre investissement se limitera à la mise en service et à la formation.

Le poids du marché… et des éditeurs

Enfin, les éditeurs ne continueront pas longtemps à développer et maintenir deux lignes de produits – Cloud d’un côté, installation sur site de l’autre. Voyez ce qui se passe avec l’abandon de la téléphonie classique en Suisse. Swisscom a fait le forcing pour basculer l’ensemble de sa clientèle sur la technologie IP. Pourquoi ? Parce que c’est celle qui offre le plus d’avenir. Mais surtout, maintenir en parallèle un réseau déjà amorti, et vieillissant, coûte bien trop cher.

Les géants historiques des logiciels, Microsoft et Oracle en tête, suivent cette voie. Concurrencés par des acteurs nouveaux, plus rapides et qui n’ont jamais connu que le Cloud comme modèle, ils concentreront bientôt leurs forces dans ce secteur. Et abandonneront progressivement les logiciels « sur site ». Tout en devenant même opérateurs de leur propres solutions. Microsoft, encore lui, fournit désormais votre messagerie, et non plus seulement le logiciel pour y accéder.

Alors, entendons-nous bien : l’idée n’est pas ici de vous forcer à vous fondre dans un moule. Mais vous n’aurez de toute façon probablement bientôt plus le choix. Le Cloud, encore optionnel il y a quelques années seulement, devient progressivement la nouvelle normalité. Il ne sera bientôt plus une alternative, il sera l’informatique. Tout court. Autant en faire un véritable levier stratégique de votre entreprise. Car le Cloud est inéluctable.

Steel Blue : all inclusive, all right !

Disclaimer : ceci n’est pas un article d’opinion politique, mais une analogie entre le Cloud et de récents événements politiques aux USA

Webinar postes de travail virtuels

Vous aimeriez vous simplifier la vie avec vos postes de travail ? Vous pensez au Cloud pour les remplacer, mais une petite démonstration s’imposerait pour vous convaincre ? Et malheureusement, vous manquez de temps.

Steel Blue a pensé à vous, et vous permet d’en savoir plus sur les postes de travail virtuels, tout en restant confortablement installé derrière votre écran et en n’y consacrant pas plus d’une heure. Royal, non ?

Participez à notre Webinar sur les postes de travail virtuels :

Jeudi 17 novembre 2016, à 11:00

Venez découvrir comment vous pouvez externaliser vos ordinateurs tout en faisant des économies et en améliorant la mobilité de vos collaborateurs. Assistez à notre démonstration sur PC et tablette pour comprendre comment votre bureau peut vous suivre partout où vous allez.

Inscrivez-vous dès maintenant depuis le formulaire ci-dessous : les places sont limitées ! Vous recevrez une invitation vous expliquant comment vous connecter à notre plateforme de présentation, depuis un ordinateur ou une tablette.

Nous nous réjouissons de vous compter parmi nous.

Votre PME a plus à gagner dans le Cloud qu’une grande entreprise

Le Cloud est longtemps resté une chasse gardée des grandes entreprises. Elles y ont gagné en agilité et en efficacité. Tout en économisant sur leurs coûts. Les entreprises plus modestes sont désormais concernées. Elles ont en général encore plus à y gagner. Et voici pourquoi.

Vous pensiez que le Cloud ne concernait pas votre TPE ou votre PME ? Trop risqué, trop compliqué. Bref, pas fait pour vous. Mais la donne a changé. La preuve ? Les efforts incroyables déployés par les géants du secteur pour draguer les organisations de quelques dizaines d’utilisateurs. A contre-courant des idées reçues, le Cloud donne encore bien plus d’avantages aux petites entreprises qu’aux grandes. Et devient un vrai facteur de compétitivité pour permettre aux petits d’aller chatouiller les gros.

Parce que votre coût par utilisateur est élevé

Déployer une application business sur site nécessitera d’investir dans un serveur. Et, que vous soyez 5 ou 10 utilisateurs, vous n’arriverez pas à optimiser le travail de votre machine rutilante. Autrement dit, elle sera sous-utilisée car vous n’aurez pas d’effet de masse. D’autant plus que vous aurez probablement vu grand, histoire de la faire tenir pendant les 5 années à venir.

Déployer votre application sur un serveur Cloud, c’est l’assurance de pouvoir adapter la puissance à votre besoin exact. Et de bénéficier de coûts en rapport avec votre utilisation, puisque les ressources sont mutualisées et qu’elles bénéficient, elles, d’un effet d’échelle optimal. Vos coûts par utilisateur sont alors compétitifs par rapport à ceux de concurrents plus gros, qui déploient des serveurs par batterie. Vous pouvez lutter à armes égales.

Parce que votre budget est limité

L’argent est le nerf de la guerre, rien de nouveau. Mais ce qui pèse encore plus sur les petites entreprises, c’est la trésorerie. Et les capacités d’investissement qui vont avec. Les grands groupes souffrent moins de ces lacunes. Ils sont en général équipés pour recouvrir leurs créances plus rapidement que vous. Comme on ne va pas refaire le monde des PME, il faut trouver des parades.

En externalisant votre matériel, vous vous libérez des contraintes qui vont avec.

Le Cloud en fait partie. Notamment grâce à ses ressources souscrites à la demande et sous forme d’abonnement mensuel (ou même horaire). Fini les investissements lourds et qui vous contraignent dans le temps. Limitez vos dépenses au projet de mise en service, et payez votre infrastructure informatique uniquement à partir du moment où vous l’utilisez. Plus malin encore : n’allumez vos machines que pendant les heures de bureau. Et surtout, prévoyez finement quelles seront vos dépenses, d’un mois sur l’autre. Vos finances sont protégées. Vous faites jeu égal avec les gros poissons du secteur.

Parce que vous manquez de personnel

Une entreprise de grande taille, c’est en général une équipe informatique interne, aguerrie aux dernières technologies, et sans cesse sur le pied de guerre pour faire face aux incidents en tous genres. Vous vous dites que vous aviez déjà du mal à vous en sortir avec votre serveur sur site. Alors à quoi bon lutter dans le Cloud… Détrompez-vous !

Le Cloud vous enlève une bonne partie de l’épine du pied. En externalisant votre matériel, vous vous libérez des contraintes qui vont avec. Vous n’avez plus à gérer pannes, contrats de maintenance, pièces de rechange. Seule la gestion des systèmes et des applications reste sous votre responsabilité. Ou plutôt sous celle de votre fournisseur de services informatique. Faire appel à un spécialiste Cloud pour la gestion en externe de votre infrastructure, c’est l’assurance de bénéficier d’un niveau de connaissance suffisant pour gérer votre parc en souplesse. Vous profitez alors de votre propre service informatique professionnel. Comme un grand.

Evidemment, vous aimeriez tourner tout cela en chiffres, et finir de vous laisser convaincre en les opposant à votre budget actuel. Aucun souci, nous réalisons des études de retour sur investissement pour tous les clients qui nous le demandent. Prenez contact avec nous pour faire le point. Et découvrir à quel point votre petite entreprise a, elle aussi, tout à gagner à passer au Cloud pour affronter les leaders de votre secteur.

Steel Blue : all inclusive, all right !