Suivez-nous désormais sur Twitter et Facebook !

Vous aimeriez recevoir des informations Cloud pour les PME à la vitesse des réseaux sociaux grand public ? C’est désormais possible ! Suivez-nous sur Facebook et Twitter dès maintenant.

 

Les 5 erreurs à éviter pour votre budget informatique 2018

La rentrée est là. Et avec elle, la préparation des budgets pour l’année prochaine. Si l’habitude consiste à moduler les postes existants, le bouleversement pourrait bien venir de votre informatique. Les technologies Cloud remettent en cause la façon dont vous consommez l’IT. Avec des gains conséquents à la clé, à condition d’éviter quelques pièges.

Septembre arrive. Les projets pour le prochain exercice de votre PME sont sur la table. Il faut fixer les priorités, et définir les finances qui vont avec. Parent pauvre du budget, l’informatique se résume souvent « au moins possible ». Stop ! Plutôt que de subir ce poste, je vous propose d’en faire une vraie force pour 2018. Objectif : transformation de votre informatique dans le Cloud, économies et contrôle total. Mais pour cela, il y a quelques écueils à éviter. Voici 5 choses que vous devriez éviter de faire dans votre prochain budget.

1 – Oublier de faire un (vrai) budget informatique

Ca peut paraître paradoxal, mais 10% des PME ne savent absolument pas quel est leur budget informatique. Et les autres en ont généralement une vision assez floue. Entre la connexion Internet, les achats de matériel, les licences et la multiplicité des fournisseurs, difficile d’y voir clair.

Pourtant, c’est la clé de la préparation de votre budget : définir d’où vous partez, avant même de savoir où vous allez arriver. Et si vous ne vous sentez pas l’âme d’un spéléologue pour partir à la chasse aux informations, faites-vous aider. Un spécialiste digne de ce nom saura égrener l’ensemble des lignes de dépenses informatiques et consolider vos différentes factures.

2 – Acheter toujours plus de matériel

Une fois votre budget effectif connu, la tentation est grande de le reporter simplement sur l’année suivante, modulo quelques investissements. Erreur ! Connaître votre budget est l’occasion rêvée de le transformer. Et de passer d’une logique d’investissement à une logique de dépenses opérationnelles. En d’autres termes : louer des services à la demande plutôt que d’acquérir des machines et de les exploiter.

Un PC classique de 150W qui tourne en continu, c’est 25.- sur votre facture d’électricité. Tous les mois, et pour chaque poste.

Le Cloud vous permet aujourd’hui de souscrire à n’importe quel type de ressource, mensuellement : vos licences Office comme votre messagerie, mais aussi vos postes de travail et vos serveurs applicatifs. Avec l’avantage de pouvoir adapter à la hausse ou à la baisse en permanence. Et de vous éviter de vous retrouver avec du matériel ou des logiciels sur les bras.

3 – Eviter d’être éco-responsable

Ne plus acheter de matériel, c’est aussi ne pas avoir à le recycler. Vous faites un premier geste pour la planète, mine de rien. Mais ça ne s’arrête pas là. Ne plus exploiter de machines, c’est aussi abaisser sa consommation d’électricité (le courant est d’ailleurs un poste souvent oublié dna le budget IT). Saviez-vous qu’un PC de 150W qui tourne 24 heures sur 24, c’est en moyenne 25.- /mois ? Et au moins 100.- pour un serveur ? 10 postes et un serveur, ça fait quelques milliers de francs à la fin de l’année : pas négligeable dans le budget d’une PME.

La dématérialisation dans le Cloud vous permet aussi de mettre en place le télétravail, et d’éviter des déplacements qui ne sont pas toujours utiles. Bref, modifier la façon dont vous consommez l’informatique, c’est une opportunité de faire des économies mais aussi de protéger les ressources de la planète. Avec la chaleur qu’il a fait cet été, on prend non ?

4 – Négliger la sécurité

Les cyberattaques se multiplient, à l’échelle mondiale. Elles visent toutes les plateformes, et toutes les entreprises. Et le rythme va s’intensifier, soyez en sûr. Mais maintenant que votre budget informatique est en mode location, vous disposez de tous les atouts pour augmenter votre sécurité sans vous ruiner. En commençant par la protection de vos données, qui passe par des sauvegardes fréquentes et régulières.

La loi change en 2018. Soyez prêt car les sanctions pourraient être lourdes.

Bonne nouvelle : c’est rapide à mettre en place, assez économique, et cela vous met à l’abri de bien des rançongiciels. Votre sécurité profitera aussi de la mise en place de filtrages efficaces, pour éviter que les menaces arrivent jusqu’à vous : traitement des emails et du trafic réseau. Votre stratégie consistera, in fine, à définir votre exposition au risque et à souscrire aux abonnements adéquats en conséquence.

5 – Ne pas se mettre en conformité avec la loi

En mai 2018, la réglementation européenne (GDPR, de son petit nom) va profondémment changer. Elle adaptera la façon de traiter les informations relatives aux citoyens membres de l’UE. Dans son sillage, le projet de modification de la Loi sur la Protection des Données va reprendre ces directives européennes. Les PME de la Confédération devront adapter La façon dont elles stockent et échangent les données personnelles. Au delà de la question de gouvernance, vous devrez vous assurer que votre informatique est capable de respecter ces nouvelles règles. Et si ça n’est le cas, votre budget informatique devra prendre en compte des adaptations.

Mais vous savez quoi ? Dès lors que vous êtes passé en location mensuelle, ces changements seront d’autant plus faciles à mettre en place et absorber, sans mettre à mal votre résorerie. Les solutions Cloud sont les mieux placées pour vous permettre de rester dans le droit chemin à moindre coût (cryptage, gestion des accès). Et ne pensez pas que vous pourrez vous en affranchir : les sanctions pour les contrevenants n’ont jamais été aussi élevées que ce que prévoit cette modification de la législation.

Maintenant que vous savez quoi faire, reste à définir quand et comment. Sollicitez Steel Blue à l’aide du formulaire ci-dessous pour vous accompagner dans la transformation de votre budget et de votre informatique. Notre expertise Cloud permet à nos clients de changer d’époque et de passer d’une ère d’achat et d’exploitation de matériel à une ère de consommation de services informatiques à la demande. Pour le plus grand bien de leurs finances. Et de votre budget  informatique 2018.

Steel Blue : all inclusive, all right !