déménagement informatique

Comment faciliter le déménagement informatique de ma société ?

Les loyers de bureaux sur Genève sont en chute libre. Et le taux de vacance de ces locaux (6%) n’avait pas été aussi élevé depuis bien longtemps. De quoi inciter les entrepreneurs à déménager. Mais pour réussir la mouvement, il faut en limiter les contraintes. Déplacer son informatique en fait partie. Voici quelques pistes pour bouger tout en douceur.

L’entrepreneur lambda a construit son informatique au fil de l’évolution de sa société. Si bien qu’au moment du déménagement, le volume de son infrastructure IT s’avère conséquent. Routeur Internet, PCs, serveurs, stockage de données, WiFi, réseau filaire : autant d’éléments qu’il faut arrêter, démonter, déplacer, puis remonter et remettre en route. Sans compter les risques de casse inhérents à tout transport. L’opération n’est donc pas simple. Et être opérationnel au jour J ressemble à vrai un défi.

Rester au bout du fil… ou pas

Le premier challenge concernera les câbles informatiques. En fonction de la répartition des postes et des bureaux, vous devrez faire intervenir un électricien, et tirer de nouvelles prises informatiques, ou même revoir l’entier du câblage. La fin de la téléphonie classique et le passage au tout IP fin 2017 en rajoute une couche. Les téléphones migrent en effet sur le réseau informatique. Alors sautez autant que possible cette phase en optant pour une couverture WiFi optimale. Les bornes sans fil professionnelles permettent aujourd’hui des débits théoriques de plus de 1Gbps. Et une gestion des flux avancée. De quoi alimenter sans fausse note plusieurs dizaines de postes, et faire passer votre téléphonie.

Le vendredi, vos collaborateurs quittent leur session de travail. Et ils la retrouvent le lundi dans les nouveaux bureaux, telle qu’ils l’avaient laissée.

Voyager immobile

Mais surtout, ce sont vos PCs et vos serveurs qui seront les plus sensibles au déménagement. Parce que les disques durs n’aiment pas être arrêtés et redémarrés, et encore moins bougés. La solution ? L’externalisation et la virtualisation ! Profitez des quelques mois de dédite de votre bail pour migrer vos données et vos applications sur des serveurs Cloud. Peu importe les locaux dans lesquels vous vous rendez, les données restent alors bien au chaud, sans risque de casse ou de perte. Les applications, elles, demeurent disponibles pendant toute la phase de transition. Vous pouvez alors vous concentrez sur la continuité de vos affaires.

Changer en toute transparence

Le meilleur est pour la fin. Vos PCs peuvent subir le même sort. Avant de partir, migrez sur une solution de postes de travail virtuels dans le Cloud. Le vendredi, vos collaborateurs se connectent sur leurs postes sans avoir à perdre de temps pour faire transiter leur matériel. Et le lundi, ils peuvent se connecter depuis les nouveaux bureaux et retrouver leur session telles qu’ils les avaient laissées. Sans aucune interruption de travail ou presque. Et si par malheur, le déménagement devait prendre du retard, proposez leur de travailler depuis la maison. Leur poste virtuel est aussi accessible depuis leur domicile, sans qu’ils fassent la différence.

Résumons. Avant de déménager, profitez du temps à disposition pour virtualiser votre informatique. Et équipez vos nouveaux locaux avec le minimum de connectique : une connexion Internet solide, du WiFi qui le sera tout autant. Le jour du déménagement, laissez vos collaborateurs emporter leurs terminaux (laptops, terminaux légers) et se (re)connecter en WiFi pour reprendre leur travail là où ils l’avaient laissé sur leur poste virtuel. Le déménagement informatique n’est alors plus un casse-tête.

Pour autant, vous aurez bien besoin d’un coup de main, non ? Faites appel à l’expertise de Steel Blue pour rendre votre informatique compatible Cloud. Virtualisez-la et centralisez-la avant de prendre possession de vos nouveaux bureaux. Vous passerez alors l’épreuve du déménagement sans encombre.

Steel Blue : all inclusive, all right !