Acrotec est un groupe jurassien actif dans la micro-mécanique de précision. 25 entreprises ont rejoint le groupe, qui les épaule commercialement, techniquement et financièrement dans leur développement. Si chaque société dispose de son indépendance informatique, il était nécessaire de centraliser comptabilité et données financières. C’est là que l’infrastructure Cloud et Steel Blue entrent en jeu.

Fondé historiquement en 2001 avec l’acquisition de sa filiale Vardeco, le groupe n’a cessé depuis de se développer dans la micro-mécanique, avec l’acquisition régulière de fleurons du secteur, et de se diversifier. Présent initialement dans le domaine de l’horlogerie, il dispose de filiales dans le MedTech et la mécanique de très haute précision pour servir des clients dans la connectique, l’automobile, l’aéronautique, entre autres.

Acrotec tire sa force de l’assise financière sur lesquelles ses filiales peuvent se reposer, et de l’indépendance qu’il leur laisse dans leur exploitation au quotidien. Toutefois, le groupe a aussi décidé de mettre à disposition des moyens mutualisés qui optimisent l’efficacité des filiales et permettent d’en garantir un pilotage fin. Il en va ainsi des outils comptables, de la gestion commerciale (CRM) ou de l’analyse financière. Gavin Price, Senior Vice President Finance, nous explique cette approche.

« Le groupe n’est pas intrusif dans la gestion de ses filiales. Mais chapeauter 30 entreprises nécessite tout de même de remonter et traiter un certain nombre de données dans un système d’information unique. Nous avons donc décidé dans un premier temps d’installer un outil comptable centralisé pour certaines sociétés. Nous avons envisagé un déploiement dans le Cloud et assez rapidement, le choix de Steel Blue s’est imposé : leur expertise en la matière, et la palette de solutions offertes nous ont permis de répondre à tous les points de notre cahier des charges.”

Le logiciel Sage a donc été installé sur un serveur dans le Cloud Amazon (AWS, Amazon Web Services), et les accès ont été sécurisés pour les différentes sociétés du groupe qui avaient besoin de s’y connecter. Le serveur du logiciel comptable a été adossé à un système de gestion des identités Cloud (IAM, Identity and Access Management) en charge de contrôler permissions et authentifications pour la gestion du serveur. Cette brique de base a été ensuite réutilisée pour d’autres serveurs, comme nous l’explique Giuseppe Cardace, Group IT Manager d’Acrotec.

« Notre système d’information se nourrit de ceux des différentes filiales du groupe. Nous avions donc besoin de remonter et d’analyser des données de systèmes hétérogènes. Nous avons non seulement mis en place des mécanismes d’échange automatique de fichiers avec les filiales, mais nous avons aussi déployé un nouveau serveur Cloud afin d’harmoniser et consolider les données financières et opérationnelles dans une base de données. . Le tout avec un niveau de sécurité adaptée, et des sauvegardes quotidiennes mais aussi à long terme de nos données.”

L’histoire ne s’arrête pas là puisque, séduit par son expérience de la dématérialisation et de l’externalisation Cloud, le groupe a décidé d’y déployer son infrastructure de Gestion Electronique des Documents (GED), tout en établissant des passerelles entre ses systèmes et son CRM Salesforce. Gavin Price nous détaille ces développements.

« Déployer dans le Cloud nous donne une telle flexibilité que nous avons naturellement poursuivi dans cette voie pour étendre notre système d’information. Nous sommes maintenant capables d’échanger des données dans les deux sens avec Salesforce grâce aux technologies Serverless d’AWS que nous avons pu découvrir avec l’aide de Steel Blue, sans devoir installer le moindre serveur. Pour notre GED, nous n’avons pas eu non plus à acheter la moindre machine, puisque Steel Blue nous fournit un service managé tout compris, combinant infrastructure et infogérance pour un forfait fixe. Ce mode de fonctionnement est une source de confort non-négligeable. Tout comme la fiabilité, qui est exemplaire.”

Comme de nombreuses entreprises, Acrotec fait partie de ces acteurs innovants de l’industrie qui ont compris leur intérêt à placer une partie de leur informatique dans le Cloud et la faire exploiter par un expert du domaine. En plus de garantir une sécurité haut de gamme, l’absence d’investissement matériel tout comme la capacité à faire évoluer son parc au gré de ses besoins constituent des atouts pour le groupe Acrotec. Atouts sur lesquels il peut s’appuyer pour envisager sereinement de nouvelles acquisitions.

Emmanuel Dardaine

emmanuel dardaine expert cloud

Passer son informatique dans les nuages est un processus progressif. On commence petit, puis on étend son usage au fur et à mesure. Après tout, Rome ne s’est pas faite en un jour. ALM Management en est l’exemple parfait. Elle a d’abord déplacé ses fichiers, puis le reste de ses outils bureautiques. On vous raconte comment s’est fait ce parcours Cloud. Et surtout pourquoi. 

ALM Management est une fiduciaire établie à Genève depuis 2014, qui sert essentiellement des PME, en s’efforçant de proposer des solutions sur-mesure pour chacun de ses clients. Le Cloud ne lui était pas inconnu, puisqu’elle utilisait déjà une solution de stockage de fichiers dans les nuages (Dropbox pour ne pas la citer). Soucieuse de la protection de ses données, elle cherchait un hébergement en Suisse. La suite, c’est M. Maboso, son directeur, qui nous la raconte. 

« Nous avons été mis en relation avec Steel Blue par le bouche-à-oreille : nous avons des clients en commun. Comme nous recherchions un stockage en Suisse pour nos données, Steel Blue nous a proposé de passer sur Microsoft SharePoint. Au-delà de répondre à notre cahier des charges, ils ont été capables de nous fournir une sécurisation de l’accès aux données sans faille, et d’assurer leur migration et une gestion de projet irréprochable. Le changement de système s’est opéré en l’espace de 2 semaines, et évidemment aucune donnée ne s’est perdue en chemin.” 

Dès le démarrage de son projet, ALM Management a été informée de la possibilité d’extension de son usage du Cloud à d’autres solutions. La capacité d’adjoindre des services additionnels à ses comptes existants est rapidement devenue une réalité. La confiance acquise après la mise en place du stockage Cloud de ses fichiers a aussi joué dans ce sens. ALM Management a rapidement émis le besoin de disposer d’un service de messagerie professionnel Exchange. Et aussi de laisser ses équipes distantes accéder aux données en toute sécurité. 

« La première expérience des services fournis et mis en place par Steel Blue nous a mis en confiance”, nous explique M. Maboso. « En particulier, leur maîtrise de l’environnement Microsoft et de la sécurité des données nous a rapidement laissé envisager l’utilisation d’autres services. Nous avions besoin de sécuriser notre parc de machines Apple, et d’accéder aux données depuis plusieurs bureaux, tout en partageant calendriers et boîtes e-mail.” 

Après quelques mois d’’utilisation satisfaisante de SharePoint, ALM Management a donc mis en place l’entier de la suite Microsoft 365, avec l’implémentation de Teams et d’Exchange Online, et la sécurisation complète de ses appareils, qu’ils soient personnels ou professionnels. La location mensuelle des licences et des services a également facilité cette transition. Tout comme la généralisation de l’accès en ligne à tous les produits Microsoft. 

« Nos équipes à distance travaillent uniquement au travers d’un navigateur, avec une authentification renforcée, et cela fonctionne parfaitement. Au bureau de Genève, tous les appareils qui accèdent aux données sont gérés et protégés par Steel Blue : cryptage intégral des fichiers et authentification double sont activés par défaut, sur nos Mac ou les smartphones. La souscription aux licences Microsoft nous a permis de remplacer nos abonnements existants, pour un tarif final plus avantageux. Et la location mensuelle s’adapte d’un mois sur l’autre, en fonction des besoins et de l’activité. Que demander de plus ?” 

 Parti d’un simple besoin de stockage Cloud en Suisse, ALM Management a donc, en quelques mois, radicalement transformé son informatique. L’accès aux fichiers comme aux services – messagerie, visioconférence – se fait de manière transparente, au bureau ou en mobilité. Les données sont protégées sur les appareils, et leur accès est sécurisé : ALM Management ne craint plus d’exposer les données de ses clients en cas de perte ou de vol. 

ALM Management est exemple parmi tant d’autres. La fiabilité et la sécurité des systèmes Cloud convainquent rapidement les clients et leurs utilisateurs de monter en puissance plus rapidement que prévu. Et de repousser les limites de leur informatique. Si la vôtre en est encore à l’âge de pierre, rien n’est perdu pour autant. Libre à vous de prendre votre temps, d’enclencher votre transition Cloud avec quelques outils simple, puis de progresser pas à pas, à votre rythme.

Emmanuel Dardaine

emmanuel dardaine expert cloud

 

Pour une jeune pousse, négliger les nouvelles technologies est un non-sens. Même quand on est expert en installation sanitaire sur LausanneC’est le cas de Walter Energies qui, dès son lancement, a confié ses données au Cloud Microsoft 365. Et sécurisé ses appareils par la même occasion. Récit côté coulisses d’un démarrage réussi. 

Lorsqu’elle a été créée en 2019, Walter Energies s’est tout d’abord tourné vers un hébergeur classique : il fallait dans un premier temps se focaliser sur le site Web et assurer sa visibilité. Mais rapidement, la gestion des emails est devenue problématique. L’activité se développant, perdre du temps avec l’informatique n’était plus acceptable. C’est là que Steel Blue entre en scène, comme le raconte Mme Donnenwirth, présidente de Walter Energies. 

Nous avions choisi OVH pour héberger notre site Web, et nous avions souscrit à un abonnement Exchange dans le même temps. Mais la messagerie ne fonctionnait pas et nous accumulions déboires et perte de temps. Une recherche rapide sur Internet nous a amené chez Steel Blue, dont les nombreux témoignages client nous ont permis de nous projeter facilement. Nous recherchions un service géré par des professionnels, et leur expertise en la matière était rassurante.
Emilie Donnenwirth, co-fondatrice Walter Energies

Après un rapide état des lieux, il apparaît que les données de Walter Energies sont stockées localement sur les ordinateurs, sans sauvegarde digne de ce nom. Le chantier était donc plus important que prévu. Steel Blue propose donc de migrer sur Microsoft 365, qui regroupe dans un seul package licences Office et services en ligne de premier ordre. En plus de stocker ses données dans le Cloud, Microsoft 365 les protège en même temps que les appareils qui les exploite. 

Steel Blue nous a fait passer un cap avec le Cloud Microsoft 365. Nous avons évidemment transféré nos emails chez Microsoft, mais aussi mis nos données à l’abri dans le Cloud avec SharePoint et OneDrive. Surtout, nos appareils ont été configurés automatiquement grâce aux modèles automatisés de Steel Blue, et leur sécurité poussée à l’extrême. En cas de perte ou de vol, nous pouvons effacer les données à distance, et remplacer le matériel rapidement et avec un minimum d’intervention.
Emilie Donnenwirth, co-fondatrice Walter Energies

Ce cap franchi, Walter Energies se trouvait rassuré par les prestations et les garanties offertes par Steel Blue. Il était temps de se concentrer sur les affaires. Et sur les prochaines étapes de son développement, basé sur la vente en ligne. Nous confier cette nouvelle mission semblait évident, afin de n’avoir qu’un seul interlocuteur de confiance pour l’entier de ses ressources. 

Même si nous fournissons surtout des prestations de services, nous souhaitons pouvoir vendre du matériel en ligne, la fiabilité de notre site, sa sécurité et sa capacité à monter en puissance seront alors cruciales. Surtout, nos systèmes internes devront fonctionner de concert avec le site marchand. Là encore, Steel Blue dispose de solides références pour ce type d’hébergement. Et leur vision à 360 degrés fait que nous pourrons compter sur eux les yeux fermés.
Emilie Donnenwirth, co-fondatrice Walter Energies

Et pour la suite ? Libérée de ses contraintes techniques, Walter Energies peut envisager sereinement les mois à venir en se focalisant sur son métier et ses prochaines ventes en ligne. Tout en utilisant au mieux ses outils numériques, et en adoptant dès le départ une posture digitale qui lui donnera un avantage sur la concurrence. 

A ce stade, vous vous demandez peut-être si Microsoft 365 pourrait aussi aider votre entreprise à prendre le virage numérique. Pour le savoir, rien de plus simple : expliquez-nous votre métier, et nous vous expliquerons comment le nôtre peut y contribuer. Pour Walter Energies, vous l’aurez compris, c’est déjà dans les tuyaux.

Emmanuel Dardaine

emmanuel dardaine expert cloud

Active depuis 25 ans, HPI Entreprise est une entreprise de nettoyage et de conciergerie. Résolument tournée vers l’avenir, elle a décidé de moderniser son concept, et de renouveler son informatique, pour faire face à ce nouveau défi. Récit d’une transformation réussie.

HPI Entreprise s’adresse aussi bien aux entreprises qu’aux particuliers. Elle est à même de fournir des prestations de conciergerie, de nettoyage de bureaux, de villas, et d’appartements, mais aussi d’assurer les interventions de fin de chantier ou la préparation et le nettoyage d’événements. Rebaptisée en 2019 après avoir repris l‘ancienne Putz-Tout, HPI Entreprise a aussi donné un coup de balai sur son activité, en privilégiant une approche écoresponsable. Sa directrice, Cadige Azzeddine nous en dit plus.

Comme dans le reste de l’économie, notre activité doit assurer une part croissante de responsabilité sociale et environnementale. Peut-être même plus que dans d’autres secteurs, car nos prestations sont basées sur de la main d’œuvre d’une part, et requièrent d’autre part d’utiliser des produits qui peuvent avoir un impact sur l’environnement. Lorsque nous avons créé HPI Entreprise, notre volonté consistait à nous inscrire dans une forme de modernité et d’assumer cette responsabilité.
Cadige Azzeddine, Directrice de HPI Entreprise

Cette mise au goût du jour s’est étendue jusqu’à son informatique, qu’il a aussi fallu revoir. HPI Entreprise exerce une activité de terrain, qui nécessite naturellement de la mobilité. L’accès aux données et aux applications doit donc être possible en tout lieu et en tout moment, depuis n’importe quel appareil. Tout en assurant une protection des données sans faille. Cadige Azzeddine nous explique cette quadrature du cercle.

Nous avions besoin de pouvoir travailler au bureau comme sur le terrain, avec nos ordinateurs portables et nos mobiles. Ce qui exposait fatalement plus nos données. Au plus de cette flexibilité, nous avions donc besoin d’une sécurité accrue, notamment pour parer aux risques de vol. Steel Blue nous a proposé de migrer sur Microsoft 365. En plus de disposer des données – emails, fichiers – de manière transparente sur tous nos appareils, cette solution nous garantit une protection optimale. Ainsi tout appareil qui n’est pas considéré comme digne de confiance ne peut pas accéder à notre Cloud.
Cadige Azzeddine, Directrice de HPI Entreprise

MFA (Multi-Factor Authentication) a été généralisé sur les comptes individuels des utilisateurs, ce qui les prémunit d’un accès délictueux aux données. Celles-ci ont été migrées dans le Cloud pour en faciliter l’accès sur le terrain. Et évidemment, tous les appareils ont été enregistrés dans le système MDM de Microsoft, afin de faciliter le déploiement des programmes et surtout d’en garder le contrôle, avec notamment un cryptage intégral des données d’entreprise ou encore la possibilité d’effacement à distance en cas de perte ou de vol.

Steel Blue nous a clairement expliqué les avantages de cette solution, qui nous ont séduits. En plus d’avoir accès à nos fichiers et nos emails partout où nous nous trouvions, nous avons pu bénéficier de nouveaux outils qui s’inscrivaient dans notre démarche de modernisation. Ainsi, nous avons commencé à utiliser Teams pour nos visio-conférences. L’absence d’un tel outil nous faisait défaut, et sa mise en service s’est avérée précieuse en pleine pandémie. Grâce à la formation délivrée par Steel Blue, et leur maîtrise de ces outils, la prise en main a été rapide et facile.
Cadige Azzeddine, Directrice de HPI Entreprise

Et maintenant ? Avec la mise en place de ce nouvel environnement informatique, ajouter des comptes et des appareils est à la fois rapide et simple. Ce qui a permis à HPI Entreprise d’intégrer de nouveaux collaborateurs de manière sécurisée et efficace. A tel point que déployer des utilisateurs ne nécessite plus d’intervention chez le client : le matériel est livré directement sur place, et après quelques étapes nécessaires à la connexion initiale des comptes, tout le paramétrage est effectué en ligne, automatiquement.

HPI Entreprise, avec sa nouvelle informatique, est désormais équipée pour affronter sereinement la transformation de son marché. Et si vous vous demandez si un tel modèle est applicable à votre PME, rien de plus simple : il suffit de nous le faire savoir et nous venons vous faire courte démonstration de nos outils. Même à distance évidemment, modernité oblige.

Emmanuel Dardaine

emmanuel dardaine expert cloud

LILI CARE est une organisation d’aide et de soins infirmiers à domicile. Elle se veut novatrice et moderne dans sa conception des soins et son fonctionnement au quotidien. Notamment au travers de l’exploitation de son informatique. Quand a surgi la première vague du Covid-19, elle a pu s’appuyer sur ses outils Cloud, fraîchement déployés. Et surfer dessus plutôt que de la subir de plein fouet.

Lorsqu’au mois de février, LILI CARE nous a contacté, le virus n’était encore qu’une menace un peu irréelle et diffuse, mais qui se rapprochait. Personne n’imaginait encore que le semi-confinement guettait, et qu’il allait remettre en cause nos habitudes de vie et de travail. A cette époque, le cahier des charges était donc simple : consolider et centraliser les données générées depuis 2018, date de la création de l’entreprise. Celles-ci étaient jusque-là éparpillées sur les postes internes, et souvent dupliquées. L’idée de mettre en place un NAS avait traversé l’esprit de ses dirigeantes, mais les contraintes et les coûts imposés par leur espace de bureaux les ont rebutées. Marine Lefebvre, en charge de la communication, nous en dit plus.

Nos bureaux sont situés dans un espace de coworking. Y mettre en place un NAS nécessitait de définir un réseau séparé pour LILI CARE, avec des coûts démesurés par rapport à nos besoins et notre budget. Nous avons donc sauté cette étape, et décidé de nous tourner vers un hébergement Cloud. Après quelques recherches, nous avons estimé que Steel Blue était la mieux placée pour nous offrir le service dont nous avions besoin. Leur expertise Cloud était rassurante pour nous qui n’avions pas envisagé initialement ce type de solution.

Après analyse des besoins, c’est naturellement que nous avons proposé à LILI CARE un stockage Cloud Microsoft via des abonnements SharePoint. Simple d’emploi, efficace et performant, disponible sur tous types d’appareils, il bénéficie depuis le début de l’année 2020 d’un stockage en Suisse, particulièrement important pour les sociétés soucieuses de ne pas voir leurs données sensibles quitter le territoire. Ce qui est le cas de LILI CARE, qui traite des données personnelles. Après une mise en service ultra-rapide, les données étaient migrées et le service en production.

Nous avons démarré le projet à la toute fin du mois de février. La définition des comptes, des espaces de stockage et des permissions s’est faite très rapidement. Et avant la mi-mars, le service était opérationnel et les données migrées. nous confie Aline Cornaz, la directrice. Le confinement est arrivé juste après. Pour tout dire, la rapidité d’action de Steel Blue et le choix de ce service nous ont sauvé la mise. La formation et la mise en place ont été réalisées entièrement à distance. Si nous avions parié sur un NAS à installer dans nos bureaux, la situation aurait été passablement différente.

La montée en compétence sur ses nouveaux outils s’est donc faite au pas de charge pour LILI CARE, contrainte et forcée par les événements. Mais, comme un mal pour un bien, le service était pleinement intégré au quotidien de l’entreprise une fois la vague passée. Le moment était alors idéal pour envisager d’autres services, le Covid-19 était aussi passé par-là. Car les comptes de LILI CARE peuvent évoluer au besoin pour ajouter de nouvelles fonctionnalités. Avec le travail collaboratif et la visio-conférence via Teams par exemple, comme en témoigne Marine Lefebvre.

Une fois que nous disposions de nos comptes Microsoft, nous savions que nous pouvions activer d’autres services. La crise sanitaire nous a permis de nous rendre compte à quel point nous devions disposer d’outils modernes pour assurer la continuité d’activité de LILI CARE. Nous envisageons donc maintenant d’étendre l’usage de Teams en interne pour les postes administratifs.

Toute contrainte est génératrice d’opportunités. LILI CARE en a fait l’expérience, en déployant ses nouveaux outils au moment qui était peut-être le moins opportun. Mais avec à la clé, des gains immédiats en termes de souplesse et de mobilité, qui leur auront permis de continuer à délivrer leurs services dans la pire des situations. Coup de chance ? Pas seulement, car si le timing était en leur faveur, le choix raisonné d’une solution Cloud moderne dépendait uniquement de leur volonté. La crise leur aura donné raison.

Emmanuel Dardaine

emmanuel dardaine expert cloud

Fid’Armonia est une fiduciaire à Genève spécialisée dans les PME. En quête de mobilité, elle a revu son informatique de fond en comble. Et l’a drastiquement dématérialisée. Avec à la clé, une transition Cloud accélérée, bénéfique aussi pour ses processus métier. Et en point de mire, le zéro papier. Récit d’une modernisation ambitieuse.

Fid’Armonia s’était reposée historiquement sur des solutions informatiques standard. PC fixe au bureau, et un laptop pour les visites clients et le travail à domicile. Des boîtes email chez un hébergeur de renom. Et un NAS Synology pour le stockage des fichiers. Bref, le triptyque classique. L’accès aux données en mobilité nécessitait de déplacer le NAS, ce qui leur faisait courir un risque important (perte, vol, casse du matériel).

La volonté de Fid’Armonia de revoir son organisation, notamment de mettre en place une Gestion Electronique des Documents (GED) et de viser le tout numérique, nécessitait une refonte profonde de son informatique. La fiabilité et la mobilité devaient désormais être les maître-mots. Maurice Barbaresco, directeur de Fid’Armonia, nous explique ses ambitions en la matière.

Je suis très régulièrement en déplacement, et je travaille aussi depuis la maison ou le chalet. J’avais pris l’habitude de me déplacer avec mon stockage de fichiers, mais ça n’était pas des plus pratiques. Notamment lorsque les données devaient être accédées par plusieurs personnes en même temps, au bureau ou ailleurs. Transporter son NAS n’est pas beaucoup plus commode que déplacer des dossiers papier. Surtout dans l’optique de mettre en place une GED. Au final, cela s’avère assez risqué.

La solution était donc toute trouvée, et consistait à déplacer les fichiers de la fiduciaire dans le Cloud, pour en assurer l’accès en tout lieu et en tout temps. Et garantir aussi leur partage entre les utilisateurs. Pour cela, Microsoft 365 a été mis en place, et les fichiers ont été migrés sur SharePoint. Mais vous nous connaissez, nous ne nous sommes pas arrêtés en si bon chemin. Sécuriser ces données était tout aussi important. C’est pourquoi tous les appareils ont été protégés, avec cryptage des données, et double authentification MFA. Enfin la messagerie a été transférée sur Exchange pour plus de fonctionnalités.

Steel Blue ne s’est pas contenté de mettre les données dans le Cloud, poursuit M. Barbaresco. lls ont mis en place tout un environnement à même de les sécuriser et de les exploiter en toute confiance. Ainsi, tous nos appareils sont sous gestion, se configurent seuls et profitent d’une sécurisation extrême. Ils peuvent être effacés à distance en cas de perte ou de vol. Nous bénéficions aussi de services performants qui améliorent la collaboration et le partage des informations, tels que Teams ou Exchange. Le tout en conservant l’entier de nos données sur Suisse.

Une fois l’environnent Microsoft en place et les migrations effectuées, la sécurité est active une bonne fois pour toutes, comme gravée dans le marbre. L’ajout et la suppression d’utilisateur se font selon un processus unique, qui gère d’un seul tenant les permissions et l’accès aux services. Idem pour les appareils enregistrés dans le système de gestion : inscription et désinscription se font en respectant toujours les règles définies initialement. Et pour ceux qui ne s’y conforment pas, aucune échappatoire possible : ils n’accèdent tout simplement pas aux données.

Non seulement l’installation et la configuration des appareils sont automatiques, mais les règles de sécurisation y sont forcées. On est alors sûr que l’accès aux données n’est rendu possible qu’une fois tous les feux au vert. C’est extrêmement rassurant. Et tout se passe à distance, depuis le Cloud. La récente mise en service d’un nouvel ordinateur portable et d’un smartphone n’a pris qu’une heure pour les deux, tout en garantissant la sécurité des données et des accès aux services. C’est diablement efficace et sûr.

Fid’Armonia est l’exemple type de la société qui tire avantage du Cloud. Elle bénéficie de services et d’un niveau de sécurité réservés jusqu’alors aux grandes entreprises. Et elle en profite pour pousser le curseur de la modernisation un peu plus loin que prévu. Avec la mise en place prochaine d’une GED et le partage systématisé des documents en ligne (plutôt que l’envoi par email par exemple), elle entre dans une nouvelle ère de collaboration efficace et rapide. De quoi transformer aussi son activité et ses processus métier pour les années à venir.

Emmanuel Dardaine

emmanuel dardaine expert cloud

Les Unions Chrétiennes de Genève (UCG) sont une association sociale genevoise. Leur mission consiste à fournir notamment des prestations d’accueil à de jeunes enfants et des logements pour les stagiaires et les étudiants. Equipées depuis plusieurs années de serveurs sur site, leur nouvelle directrice a décidé de donner un coup de jeune à son informatique en modernisant complètement ses moyens tout en changeant radicalement d’approche. Vous avez dit Cloud based ?

Fondées en 1852, les UCG agissent auprès de personnes de tous milieux socioculturels et de toutes cultures. Dans son foyer George Williams de l’avenue Sainte-Clotilde, elle héberge notamment une centaine d’étudiants ainsi que les bureaux administratifs de l’institution. Les Villa Yoyo sont, elles, réparties dans le canton et accueillent gratuitement les enfants de 4 à 12 ans.

L’informatique des UCG avait jusqu’à maintenant adopté une approche classique : serveurs sur le site central du foyer, postes physiques. En plus de connecter ces appareils, le réseau du foyer genevois connecte les étudiants en WiFi sur les 4 étages qui abritent les chambres étudiantes. L’augmentation de l’utilisation des moyens informatiques dans l’association a mis au jour le manque de flexibilité et de mobilité des infrastructures en place. La directrice, Anne-Sophie Dejace, a donc pris le parti d’une modernisation dans le Cloud. Elle nous explique pourquoi.

Lors de ma prise de poste en 2016, j’ai constaté que les moyens informatiques étaient vieillissants. Il nous fallait remettre à plat notre système d’information. Idéalement, je souhaitais basculer nos infrastructures dans le Cloud, pour nous affranchir des contraintes du matériel sur site, et gagner en souplesse et en solidité. Nous avons donc scanné le marché des fournisseurs potentiels, et Steel Blue arrivait en première place dans nos recherches, du fait de leur expertise dans le domaine. Nous leur avons fourni naturellement notre cahier des charges. Dès notre première rencontre, Steel Blue a compris nos attentes et nos besoins tout en s’adaptant aux moyens d’une association telle que la nôtre. L’environnement informatique ne faisant pas partie de nos compétences, nous avions besoin d’être en confiance et de trouver des interlocuteurs capables de se mettre à notre niveau de connaissance.

Au menu : suppression du serveur Exchange et passage sur Office 365, stockage des fichiers en ligne avec OneDrive et SharePoint, et déploiement de postes de travail virtuels pour tous les utilisateurs. Et en bonus, la couverture WiFi des 6 étages du bâtiment des UCG, avec une séparation des réseaux interne et étudiants, et une authentification par SMS pour ces derniers. Le projet informatique, démarré à la fin du mois de février, aura été bouclé en 3 mois seulement, et cela malgré la crise du Covid-19.

Steel Blue a pris les commandes du projet dès le départ, avec une planification détaillée des tâches à réaliser. Ceci nous a permis de retrouver nos emails et nos fichiers sans interruption de service. Malgré la pandémie, la nature même des services Cloud nous a permis de procéder aux migrations dans les temps car les interventions sur sites étaient devenues inutiles. Ceci a plus que validé notre sélection d’une infrastructure Cloud, et les événements nous ont permis de tirer un avantage significatif de ce choix : confinés à la maison en télétravail, les utilisateurs pouvaient continuer à travailler avec le même confort.

La migration du réseau a été réalisée dans un deuxième temps, les locaux nécessitant des travaux de câblage et de remise à niveau. Mais une fois l’infrastructure prête, les étudiants ont été migrés sur un nouveau réseau WiFi en l’espace de quelques jours, là encore en privilégiant la continuité de service. Dernière pierre à l’édifice, la téléphonie a été migrée sur un central virtuel, toujours dans un souci de dématérialisation.

Le passage sur le WiFi Steel Blue a représenté un défi important. Le réseau de câbles du bâtiment n’était plus de toute première jeunesse, et les migrations devaient avoir lieu autour des périodes d’examen : en pleine épidémie, les étudiants devaient réviser et passer leurs épreuves en ligne. Nous n’avions pas le droit à l’erreur. Idem pour la téléphonie, mais nous n’avons subi aucune coupure, et nous avons atteint notre objectif : nous défaire de notre matériel vieillissant. La maîtrise technique de Steel Blue a fait le reste pour nous assurer une transition en toute quiétude.

Grâce à cette transition globale dans le Cloud – serveurs, données, postes, messagerie, téléphonie – les UCG ont pu réduire drastiquement leur empreinte matérielle informatique. Surtout elles ont gagné en fiabilité et en souplesse d’utilisation. Elles auront pu mettre à profit ces nouveaux avantages pendant la pandémie de Covid-19, le tout en préservant un budget limité par nature, comme dans toutes les institutions à caractère social. Mais sans jamais compromettre ni qualité ni sécurité. La quadrature du cercle ? Pas forcément, mais autant en discuter de vive voix : contactez-nous et faites nous part de vos projets de modernisation. Il se pourrait que nous ayons quelques pistes Cloud à vous proposer.

Emmanuel Dardaine

emmanuel dardaine expert cloud

Novostia est une jeune société suisse qui développe des valves cardiaques, en particulier pour les jeunes patients. Créée en 2017, elle a construit son informatique au fur et à mesure de son développement. Après 3 ans d’exploitation, le temps de la consolidation et de la sécurisation était venu pour son système d’information. Elle a pris la direction des nuages, sur le Cloud Microsoft et avec l’expertise de Steel Blue. Récit.

Novostia développe des valves artificielles, spécialement dédiées aux plus jeunes souffrant de pathologies cardiaques. Basées sur les travaux de sommités scientifiques, ces prothèses sont protégées par des brevets internationaux. La sécurité des données tout autant que la protection des échanges entre les collaborateurs et les partenaires de Novostia devenaient cruciales pour assurer la pérennité de l’entreprise. Son directeur, Geoffroy Lapeyre, nous explique pourquoi.

Nous avions placé nos données sur Dropbox, et nous utilisions historiquement un système de messagerie classique basé sur IMAP. Nous souhaitions obtenir de meilleures garanties de nos outils : cryptage des données, échange sécurisé des emails, partage de fichiers protégés. Nous étions aussi à la recherche d’outils de collaboration avancés. Et la localisation des données sur le sol Helvète était primordiale pour conserver un for juridique en Suisse.

Fort de ce cahier des charges et de son expertise Cloud, Steel Blue a orienté Novostia vers Microsoft 365 Business Premium. En plus de fournir licences Office et services en ligne – messagerie Exchange, stockage CLoud OneDrive et Sharepoint, conférences audio et vidéo Teams, cette version ajoute des fonctions de sécurisation avancées des données. G. Lapeyre nous explique comment.

Tous nos comptes sont protégés par Multi Factor Authentication, ce qui nous prémunit d’éventuels vols de nos comptes. Toutes les données sont cryptées, emails comme messagerie, au repos dans le Cloud comme lors des transferts. Mieux, les données stockées sur nos postes de travail sont également cryptées, et ceci de manière automatique. Il n’y a donc aucun risque que les données confidentielles que nous traitons soient exposées si un de nos ordinateurs venait à être volé. Enfin, les restrictions d’accès sur les partages de fichiers en ligne assurent que tous les intervenants sur nos projets soumis au même niveau de protection des données.

Afin d’opérer une transition la plus efficace possible, tous les éléments de la nouvelle infrastructure de Novostia ont été préparés à l’avance. Les comptes ont évidemment été créés et attribués aux utilisateurs, et les boîtes de messagerie synchronisées plusieurs semaines avant la migration. Mais surtout, toutes les règles de sécurité ont été définies avec Novostia, ainsi que les applications et leur protection. G. Lapeyre nous en dit plus sur le processus de transition.

Nos boîtes aux lettres étaient synchronisées avec Microsoft 365 plusieurs jours à l’avance. Steel Blue nous a proposé pour la migration de faire un reset complet de nos postes Windows 10 Pro. Et c’est là que la magie a opéré : après cette remise à zéro, les postes ont été configurés automatiquement, sans intervention de notre part, et les applications bureautiques se sont installées seules. Idem pour nos smartphones. En l’espace de 6 heures, toute notre informatique était migrée. Le tout avec un niveau de sécurité sans commune mesure avec ce que nous avions auparavant. Il ne restait plus qu’à transférer nos fichiers. L’exercice était d’autant plus périlleux qu’il a eu lieu en plein confinement dû au Covid-19, et que nous n’avions pas pu organiser la moindre séance avant la migration. Cela signifie aussi que si nous devons remplacer ou ajouter de nouvelles machines, tout se passe automatiquement.

Une fois la migration terminée, les données de Novostia étaient donc protégées comme jamais. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisque les collaborateurs disposaient de nouveaux outils pour faciliter leur travail au quotidien tout en respectant un cadre strict de sécurisation des données. De quoi révolutionner les habitudes de travail en douceur. G. Lapeyre nous explique comment.

Nous étions habitués au stockage Cloud avec Dropbox. Mais Sharepoint et OneDrive nous permettent d’aller plus loin, avec une grande finesse dans la gestion des droits. Mieux, l’accès Invités de Microsoft 365 nous permet d’étendre nous outils à des intervenant extérieurs, en leur appliquant les mêmes règles de sécurité. Ils sont par exemple forcés d’utiliser la double authentification. Enfin, l’introduction de Teams fluidifie nos échanges, en interne comme en externe. Le recours de plus en plus fréquent aux conférences vidéo est un atout en ces temps de pandémie. Et comme Teams nous permet d’organiser tout le travail collaboratif, nous avons aussi mandaté Steel Blue pour nous aider à structurer nos données en mode projet.

L’aventure de Novostia a montré, s’il en était besoin, l’atout que représente le Cloud en période de pandémie. Les outils, tout comme les facilités de migration sans quasi aucune intervention physique, donnent aux entreprises utilisatrices un avantage compétitif indéniable. Elles peuvent collaborer plus, plus vite, et plus efficacement, tout en franchissant une marche importante dans la sécurisation et le contrôle de leurs données. Et même si votre entreprise ne gère pas de brevets comme Novostia, vos données ont tout à gagner à bénéficier d’outils Cloud de dernière génération. On se voit pour une démo ?

Emmanuel Dardaine

emmanuel dardaine expert cloud

Dans le domaine de la sécurité, les approximations et les doutes sont exclus. Et pour cela, mieux vaut pouvoir compter sur ses outils et son matériel. GPA, la fameuse société de sécurité, l’a bien compris lors du renouvellement d’un de leurs serveurs informatiques. Découvrez comment un serveur Cloud Steel Blue a rendu leur informatique hautement disponible.

3 à 5 ans : c’est en général la période d’amortissement des équipements informatiques. A cette échéance, il est opportun de prendre le temps de la réflexion et de revoir ses choix stratégiques. Faut-il investir dans un nouveau serveur physique ? Existe-il d’autres alternatives ? Le Cloud peut-il nous apporter un plus ? Pour GPA, la question était un peu différente. Mickaël B., son responsable informatique, nous explique :

Notre prestataire logiciel nous avait informé vouloir mettre fin à notre contrat d’hébergement et de gestion de notre serveur à son échéance. Nous avions donc très peu de temps pour trouver un nouvel hébergeur qui soit capable de répondre à notre cahier des charges, et qui soit en mesure de s’occuper de la migration de notre serveur applicatif dans un délai court.

A la recherche d’un service « managé », GPA a sollicité Steel Blue qui a répondu à l’appel d’offre en proposant plusieurs alternatives. Mickaël B. nous en dit plus :

Les délais étant serrés, nous avions besoin de pouvoir nous reposer sur une société en mesure d’assurer un service de A à Z à un tarif en accord avec notre budget. Nous avons trouvé des offres concurrentes à celle de Steel Blue. Le hic était que les propositions ne s’adaptaient pas exactement à ce que nous souhaitions. Dans un cas l’offre était meilleur marché mais nous n’avions pas la possibilité d’avoir une sauvegarde quotidienne, dans l’autre le service était complet mais le prix n’était pas en ligne avec notre budget.

Plus qu’une simple approche agnostique, Steel Blue offre différents niveaux de service et d’infrastructure pour s’adapter au plus près des besoins des clients. Chaque offre est accompagnée d’une présentation et d’une discussion pour valider qu’elle répond à ce que recherche le client :

Nous avons apprécié la démarche de Steel Blue qui nous a proposé non pas 1, mais 2 offres. L’une se reposait sur Amazon Web Services (hébergé en Europe) et l’autre sur Exoscale, un hébergeur Suisse. Pour des raisons de localisation, malgré un budget légèrement supérieur, notre choix s’est porté sur l’infrastructure d’Exoscale.

Dans le cadre de son service 100% managé, Steel Blue s’est chargé du pilotage de la migration des données et de l’application de GPA. Cette phase a été gérée en coordination avec l’intégrateur applicatif pour garantir un impact minimum pour les utilisateurs et le respect des délais. Mickaël B. nous explique :

L’intervention de Steel Blue a été plus qu’appréciée. Nous nous sommes sentis accompagné tout au long de la migration. La collaboration avec notre intégrateur applicatif F4i a été très fluide et naturelle. Finalement, tout a été mis en service en un temps record et sans perturbation pour les utilisateurs de notre application métier. Nous sommes très satisfaits du service fourni par les équipes Steel Blue et par l’infrastructure Exoscale.

Contrairement à la mise en place d’un nouveau serveur informatique ou d’un nouveau service, une migration est toujours plus risquée et peut affecter les utilisateurs. Grâce à l’agilité offerte part le Cloud, combinée à notre expertise, une migration informatique, même dans l’urgence, peut-être facilement menée à bon terme.

Les renouvellements de services sont toujours une bonne opportunité pour faire évoluer votre société vers des solutions informatiques plus souples et plus performantes. Le déplacement de l’application de GPA a été une opportunité pour la société de mettre un premier pied dans le Cloud public d’Exoscale. Il a aussi constitué une chance de se tourner vers le futur et d’évaluer la performance du Cloud. A l’instar de GPA, si votre infrastructure informatique est vieillissante, Steel Blue est prêt à relever le défi de trouver chaussure à votre pied et de vous accompagner vers le Cloud dans votre démarche de renouvellement.

Emmanuel Dardaine

emmanuel dardaine expert cloud

JetCo est spécialisé dans la résolution des problématiques des PME et la formation. Positionnement et stratégie, développement des marges, demandes de financement, optimisation du modèle économique ou améliorations participatives sont autant de missions dans lesquelles JetCo a su prouver son savoir-faire.

Comme de nombreuses PME, JetCo devait adapter son informatique à sa croissance, avec la contrainte stricte de stocker les données en Suisse et avec la garantie d’un haut niveau de sécurité. L’occasion idéale de passer au Cloud. Et de tout dématérialiser.

JetCo a commencé avec une seule personne, et un seul ordinateur. Les données étaient stockées sur cette seule machine, avec les risques inhérents à ce type de solution. Et cela malgré les rébarbatives sauvegardes régulières. Avec l’arrivée d’une collaboratrice, un engagement en cours, et le développement d’un réseau de partenaires, le besoin de centraliser et partager les données s’est vite fait jour. C’était donc l’heure du choix : opter pour un stockage centralisé physique, avec un boîtier réseau NAS (comme un Synology par exemple), ou alors sauter cette étape et tout passer dans le Cloud.

Le Cloud plutôt que le matériel

Avec des besoins de partage et de mobilité assez forts, JetCo a bien évidemment choisi cette seconde solution. Direction donc le Cloud Microsoft, avec l’utilisation des outils de collaboration Office 365. Au menu : transfert des emails sur le service de messagerie évolué Exchange, partage des calendriers et des contacts, déploiement sur les ordinateurs et les smartphones. Et évidemment, dématérialisation du stockage des fichiers dans le Cloud avec SharePoint.

« Avec la multiplicité des appareils que nous utilisions en interne, tout partager dans le Cloud était une évidence. Mais les avantages ne s’arrêtent pas là. »

Jérôme Favoulet, Directeur de JetCo

Le transfert des emails a été fait de manière transparente, avec une synchronisation en quelques jours seulement. Au final, aucun email ne manquait à l’appel. Pour les fichiers, il a suffi de définir des dossiers de base, avec les droits d’accès associés, et d’y déplacer les fichiers.

Un bond en avant vers la modernité

Pour JetCo, cette migration était déjà un bond en avant vers la modernité, mais se contenter d’un simple stockage Cloud aurait été insuffisant. Avec la mise en place d’outils tels que Teams, SharePoint et OneDrive, JetCo a simplement changé de dimension en mettant en œuvre des outils de collaboration sophistiqués, et en modernisant ses habitudes de travail. Un exemple ? Le stockage des fichiers Cloud permet de les partager vers l’extérieur en quelques clics et en toute sécurité. Partenaires, clients, fournisseurs : tous peuvent accéder et même modifier les fichiers qui leur sont transmis par un simple lien.

« Grâce à SharePoint, nous renforçons la sécurité en évitant de transmettre les fichiers par email. Notre stockage Cloud est désormais notre seul référentiel de documentation. »

Jérôme Favoulet, fondateur de JetCo

Mieux encore : une formation rapide à Teams a permis à JetCo de découvrir les fonctions de conférence audio et vidéo. Depuis son calendrier, chaque utilisateur peut créer une séance et inviter des participants. Ceux-ci reçoivent un simple lien, et participent à la séance en quelques clics, dans leur navigateur. Les participants peuvent se parler, se voir, partager leur écran et montrer leurs documents, s’envoyer des messages texte et des fichiers.

Des fonctions de collaboration inédites

Cerise sur le gâteau : le partage des fichiers avec SharePoint permet de travailler à plusieurs sur le même document, en même temps. Chaque utilisateur voit en temps réel le curseur des autres participants et les modifications qu’ils apportent au fichier. Idéal pour finaliser un fichier à plusieurs, ou travailler sur une terminologie, avec des gains d’efficacité importants à la clé.

Signe des temps, ces transitions sont arrivées juste avant la crise sanitaire qui touche la Suisse. JetCo était donc naturellement prêt au télétravail et au confinement. Sans perte de productivité et en toute sécurité.

Emmanuel Dardaine

emmanuel dardaine expert cloud